Y a comme un os
 (Exmed)

Y a comme un os



   En France, jérémiades médiatiques redondantes sur le phénomène dit, par des gens  ne sachant pas ce que désert veut dire, de désertification médicale. Échecs à répétition des mesures purement matérielles pour attirer de nouveaux praticiens travaillant individuellement.


   Dans le même pays, les médecins fonctionnaires des hôpitaux publics connaissent une désaffection sans précédent. 27,5 % des postes ne sont pas pourvus. Source : Le Quotidien du médecin du 11 juillet 2018.
 

   Ici encore, les jeunes médecins veulent de plus en plus être salariés pour exercer leur métier.

 
Est-il raisonnable de continuer à vouloir faire perdurer un système produisant de telles situations ?



François-Marie Michaut,

CO d’Exmed  13-15 juillet  2018

Commentaires

Zénon a dit…
La formation médicale est-elle devenue tellement hors sol de toute réalité humaine ( cf le cirque des épreuves nationales classantes ) qu'elle n'est plus applicable à aucune forme d'exercice ?
Le métier 2018 de médecin privé ou hospitalier est-il compatible avec l'impérieuse société, quasi religieuse, des loisirs ?

Posts les plus consultés de ce blog

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)