ÉNORMÉMENT (LEM 1075)


                      ÉNORMÉMENT
 

                    PEU ET BEAUCOUP
                       
   Jacques Grieu



                  

Beaucoup, pour l’étranger, est un mot fort curieux :
Il pense à un beau coup, un coup… miraculeux.
Pourtant, là, rien de vrai : il s’en faut de… beaucoup
Et il doit s’étonner qu’on lui fasse un tel coup.

Si demander combien ?  fait répondre beaucoup,
C’est peut-être bien peu, c’est là question de goût.
Beaucoup n’est pas précis ; pas plus que ne l’est peu.
Entre peu et beaucoup n’est souvent qu’un cheveu…

Quand on dit moult ou maint, est-ce plus que beaucoup ?
Ou c’est peut-être moins ; c’est un attrape-tout !
C’est là qu’on voit le chiffre arriver au secours :
Qu’ils soient peu ou beaucoup, c’est clair comme le jour.

Pourtant, beaucoup et peu sont souvent ennemis :
On fait beaucoup de bruit pour des succès… petits.
On voit beaucoup parler avec peu de savoir
Et beaucoup dépenser quand on a peu d’avoir…

Parfois très peu de mots disent beaucoup de choses ;
Souvent, beaucoup de mots font de mauvaises proses.
Parfois beaucoup savoir nous fait beaucoup douter ;
Souvent très peu de cause aura beaucoup d’effet…

Celui qui croit beaucoup, alors, beaucoup se trompe
Faute de réfléchir, ses erreurs le détrompent ;
Mais quand on pense peu, on se trompe beaucoup !
Faut-il penser beaucoup pour douter peu ou prou ?

On a bien peu de temps : vivre nous en prend trop ;
Et quand on n’en a plus, c’est pour le grand repos.
Une épitaphe n’est que quelque peu de vers,
Sur beaucoup de vrais vers qui nous rongent à travers…




Os Court : 
  «  Chaque homme sait une quantité prodigieuse de choses qu’il ignore qu’il sait.»
  Paul Valéry


LEM 1075 du 9 juillet 2018

Sur le site Exmed.org

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)