Défense de... respirer
 (Exmed)

   C’est le conseil surréaliste qu’il faudrait donner aux lecteurs du rapport de l’OMS sur la pollution de l’air. Source : Le Monde du 2 mai 2018.

    Juste 7 millions de mort par an : la population de la Serbie rayée de la carte du monde. Faute d’un comburant de qualité pour neuf terriens sur dix,  vers quel avenir courrons-nous, juste pour que nos vitales combustions se réalisent ?

  Ce sont les pays les plus riches, Suède largement en tête, qui peuvent s’offrir l’air le moins malsain. Et, sans surprise, la Chine et l’Inde, suivis par l’Afrique sont les plus touchés.

  Une médecine planétaire de l’air va-t-elle s’imposer ?

 François-Marie Michaut,

CO d’Exmed 4-6 mai  2018

Commentaires

Orénoque a dit…
Un air pollué pour 90% de la planète.
Si le mot "urgence de santé publique" veut dire quelque chose c'est bien sur ce sujet.
On n'a pas quelque chose qui se nomme la police de l'air chez nous ?

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)