Articles

Affichage des articles du février, 2018

Si demain tu seras malade (Exmed)

Image
Si demain tu seras malade

Un enfant parlant  ainsi se ferait corriger dans l’instant. À juste titre tellement l’idée est absurde. Je peux croire aujourd’hui que demain tu seras malade, sauf si tu n’es pas malade. Ça va, on suit ? Mais demain ne peut exister que l’une ou l’autre alternative. Bien portant ou patraque sera la réalité présente. Donc, ouste, au présent.  Impossible de la reporter vers un futur non définissable. Futur après un si, à la poubelle.


  Voici, laborieusement exposé, pourquoi le mode conditionnel du si ne peut pas exister au futur et exige le présent ou le passé.
 Professionnels de la parole épargnez-nous vos : « demain il fera très froid sauf si la  chaleur reviendra » .

  Pinaillage de puriste attardé ? Non, modeste appel à une prise de conscience de ce que la langue veut nous exprimer, et ce que la négligence nous conduit à imiter.


En vous espérant demain au chaud, en bonne santé et prêt à sourire.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed 28 février- 1er mars  2018

Permaculture et médecine (LEM 1056)

Image
Lettre d'Expression médicale

LEM n° 1056 http://www.exmed.org/archives18/circu1056.html
      26 février 2018




    Permaculture et médecine

                                                    François-Marie Michaut
                          
     Pourquoi rapprocher la médecine et la permaculture, le petit dernier à la mode médiatique de l’agronomie ? Salon de l’agriculture à Paris  et discours présidentiel y incitent. Bon, d’accord,  les plantes cultivées et les animaux domestiques font partie, comme les hommes, du monde du vivant. Sans les uns, les autres ne peuvent pas exister. Et réciproquement aurait ajouté Pierre Dac. Pour ne pas remonter au déluge, nous avons une récente histoire commune. Celle des industries de guerre gigantesques qu’il a bien fallu recycler après les deux effroyables conflits mondiaux du XXème siècle. Les chars d’assaut sont devenus des tracteurs et engins agricoles, et les explosifs de l’industrie chimique ont fait le lit des engrais agricoles tout com…

Les rails de l'habitude ( Exmed)

Image
Les rails de l’habitude 
   Le surmenage chronique institutionnalisé des soignants depuis plusieurs dizaines d’années est un frein à toute évolution de leur bagage intellectuel. L’information sur ce qui se passe dans le domaine de la connaissance en dehors de la médecine a le plus grand mal à passer.


    Continuons ici d’aller voir ce qui se passe ailleurs. Très bonne méthode pour mieux percevoir nos propres failles et insuffisances. Pas pour faire bêtement repentance, pour agir avec lucidité là où nous sommes et comme nous sommes. Voici la LEM 1056 : Permaculture et médecine.

François-Marie Michaut, CO d’Exmed 26-27 février 2018

Armer les médecins (Exmed)

Image
Armer les médecins
   
En France, personne n’oserait faire une telle proposition pour trouver une prévention aux attaques les plus violentes que subissent les praticiens dans leur cabinet, au cours de leurs visites à domicile en ville ou en campagne ou dans les services d’urgence. Monsieur Trump n’a pas hésité à faire une telle proposition pour les professeurs à la suite du dernier carnage effroyable d’un jeune tireur fou ( Le Monde.fr du 22 février 2018).  Docteur Ivan Pavlov, prix Nobel 1904, si vous n’étiez mort le 27 février 1937 à Leningrad, auriez-vous imaginé conditionner intellectuellement à ce point le président actuel des Etats-Unis ?

  Amis américains, avec ou sans colt, exprimez-vous. Et ne nous imitez-pas en prenant au pied de la lettre ce que dit notre hymne national : « Aux armes citoyens» .

François-Marie Michaut,CO d’Exmed 23-25 février 2018

Invasion technologique (Exmed)

Image
Invasion technologique

    Télémédecine et mille autres objets connectés à notre corps où nous conduisez vous ? La description gourmande des prodiges pour notre santé attendus de ces inventions technologiques ne doit pas faire illusion. La confusion habituelle entre ce qui est du domaine de la science et ce qui est le résultat du travail de l’ingénierie doit être levée. Le terme de technosciences souvent utilisé dans le sphères militantes ( et également sur ce site)  ne clarifie pas les esprits.

   La connaissance scientifique doit faire l’effort de critiquer sans ménagement les apports de ces techniques, leurs limites, leurs aspects bénéfiques comme leurs effets dommageables pour les êtres humains que nous sommes. La neutralité scientifique est une nécessité qui ne peut camoufler la lâcheté de ceux qui refusent de s’exprimer pour le plus grand bénéfice de ceux qui savent mélanger les genres à leur seul avantage personnel.
François-Marie Michaut, CO d’Exmed 21-22 février 2018

Corydrane, in memoriam

JO, tous dopés ? Le doute est bien présent. Mais attention à la mémoire courte.
Qui se souvient du corydrane qui fut en vente libre en pharmacie jusqu'en 1970 ? Un mélange aspirine et amphétamine. Puissant stimulant intellectuel dont abusèrent ouvertement dans les années 1950-1960 des célébrités comme Sartre ou Duras ?
J'ai été stupéfait de constater autour de moi à Paris à cette époque le nombre de candidats à l'Internat le plus prestigieux utilisant largement ce dopant. En pleine connaissance des risques ! Avec, à la clé, un nombre important d'états dépressifs majeurs secondaires... au succès. Silence de la profession médicale, explications fumeuses des psychiatres. Combien de fous de travail ont laissé leur peau à ce jeu dangereux ?

Alors en 2018, la compétition intellectuelle est-elle moins parasitée par les stimulants du système nerveux central circulant partout ?

F-M Michaut  19 février 2018

Antidopage (dessin) LEM 1055

Image
Lettre d'Expression médicale
LEM n° 1055  sur Exmed :  
http://www.exmed.org/archives18/circu1055.html

      19 février 2018





   Antidopage
                       Docteur Cécile Bour