Ministère et industriels sont complices (Exmed)





Ministère et industriels sont complices






    Il est facile de ricaner de l’opinion de la moitié des Français atteints d’un forme clinique de «la théorie des complots» concernant les vaccinations infantiles. Comploter, c’est tenter de prendre le pouvoir, et ils l’ont déjà !

    Le public a juste senti, fort judicieusement, une forte connivence entre nos dirigeants et les fabricants de médicament.
De quel ordre ? Pas celui de l’argent. Celui de la même conception purement matérialiste de la santé. En fait, une simple croyance qui n’a rien de scientifique. Elle peut être formulée ainsi : tous nos problèmes de santé peuvent et doivent être réglables et réglés par les seuls médicaments et les techniques de soins de plus en plus sophistiquées. Le résultat ? Une terrifiante course aux armements dont les dégâts collatéraux nous éclatent en pleine figure.

     Cette croyance, comme toute autre, mérite d’être examinée, discutée, critiquée, et bien au delà des caricaturaux réseaux sociaux, afin de déterminer si nous pouvons lui confier ce que nous avons de plus précieux. Notre peau.

François-Marie Michaut
, CO d’Exmed 13-14 janvier 2018

Commentaires

Anonyme a dit…
Pas une histoire d'argent ?

https://www.alternatives-economiques.fr//lhopital-objet-de-convoitises-labos/00082527
Effet Mem a dit…
Bien entendu, les questions d'argent sont au premier plan des interactions entre les politiques et les industriels. Evidence à dépasser.
Les intérêts affichés vont en sens inverse : dépenser le moins possible d'un côté, gagner le plus possible de l'autre.
Leur croyance à tous les deux, je le maintiens, est la même. La chose qui les actionne parce qu'ils l'ont en commun est la suivante. Le déterminisme matérialiste. Seule existe la matière, rien d'autre n'est possible !

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

La main invisible du Net (Exmed)

Santé, nous Trump t-on (Exmed)