Articles

Affichage des articles du 2018

Maman les p’tits bateaux...
 (Exmed)

Maman les p’tits bateaux...

... qui vont sur l’eau ont-ils des jambes ? interroge la comptine enfantine. Si nous tentions, juste un bref instant, de demeurer dans cet univers des seules questions vraiment essentielles que les adultes évitent en nous traitant, comme dans la chanson, de gros nigaud ?


  Pourquoi aujourd’hui est-il différent d’hier, et que demain ne sera pas pareil que le jour où on est ?

    La LEM 1081 se paie le culot de donner à chaque lecteur une occasion de se forger son opinion personnelle. En espérant que cela puisse être, au moins pour certains, une lecture profitable.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed   20-21 août  2018

Causalité linéaire, circulaire, ou «hélicoïdale» (LEM 1081)

Causalité linéaire, circulaire, ou «hélicoïdale» 
                            

                                             François-Marie Michaut


      Le dramatique écroulement du viaduc autoroutier Morandi de Gênes évoqué dans le Coup d’Oeil du site du 16 août 2018 soulève une question qui n’a finalement rien de philosophique . Qu’est-ce qui fait que tel évènement est ou n’est pas ? Longtemps, nos ancêtres ont botté en touche en faisant intervenir la volonté des dieux ou du dieu unique de chaque culture.
Pour ne pas renier le tropisme d’Exmed, restons dans le domaine de la santé. Quitte, selon nos discutables  mais souvent fertiles habitudes, à ne pas hésiter à empiéter sur des territoires qui lui sont étrangers. Il y a trois siècles seulement,  ici personne ne contestait que la seule cause de toute maladie, comme de tout accident était la volonté divine. L’évolution bonne ou mauvaise de ce châtiment pour des fautes individuelles ou collectives était entre les mains de l…

Pont et fausse route (Exmed)

Pont et fausse route     Dramatique à souhait, l’effondrement du pont Morandi de Gênes. L’opinion publique s’embrase et crie à la curée. Il nous faut, et tout de suite, des coupables à punir, et à faire payer le plus cher possible ...  ce qui n’a pas de valeur marchande.

    Bien entendu la police et la justice, c’est leur travail, finiront par épingler ceux qui ont livré au public cet ouvrage d’art impressionnant. Cette vision ne prenant en compte que notre façon de jeter la pierre aux accusés, hélas, risque de brider une compréhension moins étroite de ce drame.

   N’y a-t-il pas un dramatique emballement de notre frénésie d’agir, en misant tout sur ce qui permet de faire plus, de faire plus vite, de développer sans savoir où nous allons tout ce que la technoscience sait nous proposer ?
Alors, si les vieux ressorts des appareils religieux d’antan continuent de nous actionner, ne jetons pas la notion de culpabilité sur le dos des lampistes. Osons l’appliquer à chacun de nous qui cont…

ENCHAINEMENTS (LEM 1080)

ENCHAÎNEMENTS                
                             Jacques Grieu


Il ne faut pas confondre : il y a chaine et chêne ;
Catena, quercinus, n’ont pas les mêmes gènes.
Métal et végétal, mais mêmes auréoles :
De la solidité, les deux sont des symboles !

Le chêne d’arpentage ou la chaine truffière
Sont de mauvais mélanges où le latin se perd.
Chaine-vert, chêne d’ancre ou chêne de vélo
Sont vilaines unions qui se moquent des mots. 

À la télévision, plus on offre de chaînes,
Plus la diversité nous apparaît lointaine.
La pléthore des choix ne les rend pas meilleurs :
Zapper est un effort puisqu’on est décideur…

La tristesse et la joie sont en opposition,
Mais les deux sont des chaines, il faut faire attention.
En plomb ou bien en or, elles nous emprisonnent,
Nos natures réelles, elles les conditionnent…

Tout ce qui nous arrive, en bien et en moins bien,
Tous ces évènements qui font nos quotidiens,
Maillons après maillons forment la comédie,
 Dont la chaine est la vie plus ou moins réussie.

L’homme fo…

Déchaînés ?
 (Exmed)

Déchaînés ?

   Trêve estivale de nos train-train quotidiens.  C’est la douce loi des vacances. Une bonne occasion de se poser, sans perdre le sourire, sur ce qui nous fait paradoxalement ressembler aux coureurs du Tour de France.

Parole à maître Jacques Grieu, estampillé maison és poésie, pour la LEM 1080 : ENCHAÎNEMENTS. Et pas l’ombre d’un fantôme en vue.


François-Marie Michaut, CO d’Exmed   13-16 août  2018

Les scandalisés sanitaires (Exmed)

Les scandalisés sanitaires
    Il ne peut pas exister de scandale, dans quelque domaine que ce soit, sans que des personnes ne se considèrent comme scandalisées. La recette des créateurs de scandale est facile : utiliser les ressorts émotifs pour persuader qu’une faute lourde de conséquences a été commise. Les scandaleux, vrais ou supposés, doivent être démasqués et punis comme il se doit pour réparer leurs dégâts. Nous demeurons là dans un mode de pensée purement religieux tournant autour de prétendus péchés, d’autant plus redoutables qu’ils ne sont pas nommés.


  Les erreurs existent, les imprudences sont une réalité, les décisions prises sans vision à long terme font partie de nos caractéristiques d’humains toujours pressés. Comment améliorer nos façons de penser et d’agir quand elles conduisent à des catastrophes, telle est la question essentielle qui jamais n’est posée.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed   10-12 août  2018

Ebola toujours là
 (Exmed)

Ebola toujours là

  Le redouté virus Ebola, auteur de fièvres hémorragiques majeures,  qu’on croyait neutralisé il y a une semaine, se manifeste à nouveau dans l’est de la République Démocratique du Congo nous informe le Monde du 5 août 2018.

   Dans une région qui connait depuis des années une redoutable guérilla, ce qui ne simplifie pas le travail - jamais facile en pareille occurence-  des autorités sanitaires.

    Ni, faut-il le dire, celui de l'état de santé physique et psychique des populations.

   Faute de mieux, juste une petite pensée pour eux.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed   8-9 août  2018

C'est ça qu'on veut ? (dessin) LEM 1079

Image
C’est ça qu’on veut ?                
                            

               Cécile Bour