Articles

Affichage des articles du mai 12, 2017

Bois pas ci, bois pas ça - CO d'Exmed

Image
Bois pas ci, bois pas ça
   
Qu’ont donc dans la tête les responsables de l’Agence Santé publique France et l’Institut national du cancer ? La fameuse ( et fumeuse) modération que sont sommés de respecter les buveurs d’alcool est ainsi quantifiée. Pas plus de dix verres standard par semaine, et pas plus de deux par jour. Déjà, il est quasiment impossible de remplir son verre quand on ne possède pas celui qui est utilisé dans les cafés. Les apéros maison des familles sont déjà largement plus généreux.
Quel impact peut avoir cette injonction magistrale auprès de la classe d’âge des adeptes de «la biture minute» ou binge drinking ?


     Quel effet dévastateur un tel rationnement peut-il avoir sur les 10% adultes de la population atteints de la terrible maladie de l’alcoolodépendance ? Ces malades graves qui, justement, sont incapables de maitriser leur consommation.

   Ceux qui veulent tenir un langage qui se dit scientifique et préventif démontrent, mille fois hélas, qu’ils pontifient sur…