Petite peste ? (Exmed)

 

 

 

Petite peste ?

       Madagascar fait face à une épidémie de peste depuis le mois d’août 2017.  Nous avons oublié quel fléau redoutable ce fut au milieu du 14ème siècle chez nous. Peste noire ravageuse. Et puis, dormez braves gens, le bacille de Yersin a le bon gout de demeurer sensible aux antibiotiques les plus banaux. Alors, on s’en fout.

   
Ce sont les rats malades qui ont envahi les grandes villes et contaminé les habitants vivant au même endroit qu’eux. Tout cela n’est pas d’un autre âge et nous incite à demeurer attentifs aux dangers des cohabitations humaines de plus en plus démesurées sur toute la planète.

   L’intelligence des rats et des micro-organismes n’est pas un mythe : en un éclair, à vue de nez, nous pourrions encore être empestés.

F-M Michaut , CO d’Exmed 20-21 décembre 2017  (Cliché JiPé)

Commentaires

Dominique Ramarlha a dit…


En ces veilles de fêtes de fin d'année j'aurais voulu faire un article plus gai cependant Exmed m'a ramené à la triste réalité que la peste reste toujours active à Madagascar. Est-ce que la résurgence de cette pathologie médiévale ne s'expliquera pas en partie dans la pratique traditionnelle de l'exhumation ? Effectivement, il arrive dans de rares cas que l'on enterre en catimini un pestiféré (sans respecter les règles d'hygiène de traitement à la chaux...). Il se trouve ensuite que Yersinia pestis se réveille aussi en même temps que les mânes du mort devenu Razana (décédé ayant accédé au panthéon des Ancêtres). Pendant cette grande fête hivernale (août-septembre) tout le village est invité par la parentèle et par la même occasion on INHALE le germe. (Souvent les cas de peste démarre en octobre novembre !). Une expression malgache le dit clairement : 'Milevina am-batan'orona'. Ce qui signifie littéralement 'Être enseveli en pleine narine' ou si vous voulez cher lecteur : vous respirez les cendres du défunt pour mieux communier avec lui et bénéficier de sa protection... Sauf que des fois, la peste peut redémarrer. Nous voilà donc dans le samsara indien... Madagascar est accolé au continent africain mais sa culture demeure fortement asiatique. Pour terminer, si nous ne nous préoccupons pas des maladies dans ces contrées éloignées de notre confort, sachons que ces germes ne sont pas à l'abri de nous rejoindre en Europe (via les rats dans cales des cargos livrant le litchies...) Il en est ainsi aussi des IST en provenance de l'Europe de l'Est ou de la grippe aviaire made in Asie...
Bonnes fêtes de fin d'année quand même.

Dominique Ramarlah.

P.S : Voici un lien vers un article sur la peste et l'Institut Pasteur à Madagascar dans les années 1920 : http://medecine-madagascar.blogspot.fr/2014/03/lassistance-medicale-indigene-2.html

Posts les plus consultés de ce blog

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)