HOMME ET MÉDECIN DE L'HOMME, LEM 1015

Lettre d'Expression médicale

LEM n° 1015
   http://www.exmed.org/archives17/circu1015.html
    15 mai 2017


                           
              

                          HOMME  ET MÉDECIN DE L’HOMME

                                  
               


                                               Docteur Jacques Blais (1)

  
                      
   Le message fondamental, celui dont chaque médecin craint en permanence qu’il ne soit pas entendu, est celui de l’homme. À la base, au fond des fantasmes de son appel, de son choix, de son envie, de sa curiosité, la jeune personne qui a opté pour des études de médecine, au delà même de considérations d’autre nature ( qui sont d’ailleurs devenues obsolètes, selon le vocable à la mode ) : notoriété, position de notable, de nanti, aisance  économique, allons jusqu’à classer l’idée de liberté, par l’option libérale réduite à une peau de chagrin, le jeune veut avoir affaire, dans sa vie, à des êtres humains.
     S’il a choisi la médecine plutôt que les grandes écoles, au delà des capacités nécessaires pour des qualifications différentes, c’est qu’il préfère les êtres aux machines, aux techniques, aux calculs, à l’abstraction, aux logiciels... Le médecin, exerçant en clientèle, repère très vite ces aptitudes à évoluer parmi les êtres et en relation aux humains, plutôt qu’au milieu des techniques et procédures, procédés, ou processus, et en coexistence avec ses semblables. Le cas du « commercial » est un exemple. Quand le médecin rencontre un « commercial », celui-ci a a pour caractéristique immédiate de parler, de communiquer, de regarder, d’être vivant et relationnel, quand tant et tant d’autres patients ne savent absolument pas vivre spontanément la relation à l’autre.
   Bon nombre de médecins non plus d’ailleurs.

   Mais en revenant au propos initial : le choix d’une activité concernant les êtres, le médecin a en permanence cette impression d’être l’ultime représentant terrestre des êtres humains voués à traiter l’homme et non traiter de toutes catégories de notions en rapport avec l’existence de l’homme. D’aider l’homme et non d’aider l’homme à. À faire, à réaliser, à obtenir, à préserver, à acquérir etc.

   L’évolution du monde s’effectue sous l’égide des politiques et des économistes, et semble ne plus procéder que par évaluation de taux. taux d’endettement par rapport au PIB, taux de croissance, taux de pollution, taux de prélèvements fiscaux comparatifs d’une nation à l’autre, taux de différentes taxes.

                       Taux
                        Ou étau ?

   Il est certain que cette approche décontenance le médecin, tant il estime, pour maintes raisons, qu’un être humain vivant ne saurait être réduit à un taux, fût-ce un taux de bonheur, d’alcoolémie, de cholestérol, de survie à cinq ans, même un taux de chance, un QI, un taux de progression, de récidive...

(1) Note de la rédaction :

Ce texte inédit de Jacques Blais, co-fondateur d’Exmed, décédé de maladie en 2005,  a été écrit exactement en 1997. Il reprend les pages 21 à 23 d’un ouvrage non publié de 187 pages dactylographiées ayant pour titre, ô combien prémonitoire : « Sauvez votre médecin» avec comme sous-titre « pendant qu’il respire encore». Vingt ans après, il n’a pas pris une ride. Un document magistral pour les historiens de la médecine.

 

Os Court :

 «   La conscience n’est, dans la chaos du monde, qu’une petite lumière précieuse mais fragile.» 

 Louis-Ferdinand Céline


Posts les plus consultés de ce blog

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed

Deux en un. LEM 1024