La prétendue élite des médecins du futur


La prétendue élite des médecins du futur


Cette élite en France est celle qui a été désignée par les épreuves classantes nationales numériques pour sélectionner les futurs internes. Sur les 200 premiers candidats, seulement 6 ont choisi comme discipline la médecine générale. Source QDM du 31 aout 2016.


La méthode de sélection des candidats, se voulant démocratique, équitable et objective est discutable. Ne sont retenus, en tant qu’élite intellectuelle reconnue, que les esprits les plus compliants aux enseignements reçus. Ceux-ci sont toujours déjà en retard sur l’évolution des connaissances scientifiques : nous apprenons depuis toujours la médecine de nos pères.

Le mimétisme intellectuel, cher à René Girard, agit à fond. Il est donc impossible de vouloir être généraliste quand on n’ a jamais été en relation maître-élève prolongée avec un vrai généraliste. Je veux dire par là quelqu’un qui a fait le choix de travailler dans son cabinet personnel seul face à ses patients. Alors, il faut cesser de faire semblant de croire que la véritable élite médicale - il en existe forcément une - se trouve là où pense la déterminer l’université. Le temps de la servilité intellectuelle, avec ses dramatiques zones aveugles, n’a plus de raison d’être autre que politique. Où sont nos novateurs du futur, où sont nos avant-gardes de demain ?  C’est à la profession d’en juger. Ailleurs, en tout cas, que chez les bons élèves.

F-M Michaut CO d’Exmed 2-4 septembre 2016

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

2017
 ODYSSÉE DE L’ESPÈCE ? LEM 1041