Lettre d'Expression médicale
LEM n° 967

13 juin 2016

                              DOUX BILLETS
                     
                            Jacques Grieu


       
       


La vie est loterie mais… on n’a qu’un billet.
Un seul a le gros lot, les autres sont pauvrets.
Il faut tomber dessus ! Mais, au fait, qui les prend ?
Est-ce le doigt de Dieu, les gènes des parents ?

Les billets, on le sait, sont comme les idées :
Si on les montre trop, on vous les vole après.
Quant aux lettres de change, est-ce un bon changement ?
Je fiche mon billet qu’elles changent du vent.

Vrais billets, faux billets, qui sait les distinguer ?
Le faussaire, pardi ! Bien mieux que le banquier !
Si les billets à ordre ont beaucoup d’amateurs,
Les contrordres, on le dit, ont bien des détracteurs…

Pourquoi, en loterie,  faire tant de billets,
Alors qu’un seul est bon et le reste à jeter ?
Quand des billets de banque, on émet à la pelle,
Qui croit que leur valeur est chose bien réelle ?

Mes billets sont précieux ? C’est un acte de foi !
Ce n’est que du papier, mais fait selon la loi.
Il me vient une idée : si je les coupe en deux,
Vais-je doubler ma mise, être béni des dieux ? 

Restent les billets doux, ceux que lancent les yeux
Mais qui pâlissent vite en ménage sérieux.
Le mariage nous donne, à deux, de beaux billets,
Qui sont des aller seul, sans retour assuré.



 

 Os Court :
 «  Tu vois, ce n’est pas que des gens soient prêts à vendre père et mère pour un million de dollars qui me déprime, c’est qu’ils le fassent pour un billet de dix.»

     
  Dennis Lehane (romancier américain)

            

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Sans instructeurs, pas d'instruction (CO Exmed)