Juste une bonne raison de devenir généraliste

Juste une bonne raison de devenir généraliste


    Ah, ça, on aime compter chez nous. L’Ordre, ennemi patenté du désordre, annonce au premier janvier 2016 un chiffre de 88 886 médecins généralistes en activité. Dont un bon paquet de retraités. Dix ans auparavant, nous fûmes 97 012. Et on adore aussi se lamenter dans les gazettes sur le fléau des déserts médicaux. Les sucettes proposées pour convaincre les jeunes diplômés de s’installer en libéral sont un échec patent. Ça fait rien, on continue.
   Il est plus que temps que les neurones des états-major du microcosme qui a des responsabilités dans les soins de santé se mettent à tourner dans le bon sens. Pour décider de s’installer dans son cabinet personnel, aux siècles derniers comme au notre, il faut un détonateur assez puissant. Plongeon à haut risque .

    Alors, messieurs dames qui êtes censés tenir la barre du rafiot, vous ne pouvez pas vous retrancher derrière des «solutions» mercantiles à coups de promesse de financements ou d’avantages matériels.
 C’est au corps social tout entier, et non à ses élites manipulatrices, à ses nantis institutionnels, de faire savoir pourquoi il tient tellement à ses généralistes et ce qu’il attend d’eux. Oui, cette source d’énergie venant des autres, et uniquement de là, porte le nom démodé de reconnaissance. Sans  elle, la plus rigoureuse discipline médicale qui puisse exister est inexorablement à rayer du paysage de la France.


F-M Michaut , CO d'Exmed 3-5 juin 2016

Posts les plus consultés de ce blog

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed

CHAPEAUX POINTUS TURLUTUTU LEM 987