Infernaux, ces paradis fiscaux

COUP D'OEIL D'EXMED  du 6-7 avril 2016

Infernaux, ces paradis fiscaux
Bien étranges paradis que ceux dont le seul mérite est de faire échapper les gros malins aux « pompes à phynances» ( dixit le père Ubu) de nos états angéliques (sur le papier). 
De là à en déduire qu’il n’existe pour nos porteurs de gros sous qu’un enfer, celui du fisc, il n’y a que l’épaisseur d’un billet de banque.
Quand on pense qu’Adam et Ève se sont fait virer du vrai paradis de la Genèse, juste pour avoir bouffé une pomme, on voit les immenses progrès de l’humanité.
 Quand donc cesseront d’avoir pignon sur rue toutes les officines qui promettent aux citoyens lambda de ne plus ( ou moins) payer d’impôts. Dans les niches fiscales sont enchainés de bien tristes promoteurs d’un système D dont ne font les frais que les contribuables les moins magouilleurs.

   Le temps n’est pas près de passer où les repas entre médecins ne seront plus embolisés par des histoires d’impôts. Saint-Pierre, toi qui fus percepteur, fais un effort auprès de ton patron.
F-M Michaut

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

2017
 ODYSSÉE DE L’ESPÈCE ? LEM 1041