Articles

Affichage des articles du juin 1, 2015

De Rien LEM 913

Image
Lettre d'Expression médicale
LEM n° 913      1er juin 2015



   De Rien  Jacques Grieu


Trois fois rien, c’est très peu, mais deux fois rien, c’est moins.
Une fois, un seul rien, c’est juste un fifrelin.
Question de quantité ? Mille riens c’est beaucoup,
Mais cela suffit-il à former un vrai tout ?
Dans le néant  aussi , ce serait plein de riens ;
Oui, mais combien de riens pour un néant chrétien ?
Faut-il que « rien de rien » s’oppose à « rien du tout »,
Que ce soit « tout ou rien » comme un passe-partout ?

Comme on n’a rien sans rien, certains recherchent tout.
Se battant pour des riens, ils se cognent partout.
On sait que « propre à tout » vaut souvent « propre à rien »
Montrant que tout et rien ont parfois de forts liens.
A celui qui n’a rien, l’avenir promet tout.
Le moindre petit rien, pour lui, compte beaucoup.
D’ailleurs, il ne craint rien, tout et rien sont pareils ;
Il ne vit que des riens qu’il voit à son soleil.

Est-ce un morceau du « tout »  quand on dit « rien du tout » ?
Ce rien, extrait…