François XIII - LEM 903

    Lettre d'Expression médicale
LEM n° 903 http://www.exmed.org/archives15/circu903.html
     9 mars 2015

              
 
                                                           

                      François XIII                               


                                 Jacques Grieu



Il était une fois un pays fort gaulois,
Réputé pour ses arts, ses armes et ses lois.
Dans toutes les matières, en toutes circonstances,
Depuis deux millénaires, il incarnait la science.
Pays des Droits de l’Homme et de l’amour courtois,
C’était la référence et il montrait la voie.
Ses élites on savait qu’elles étaient les meilleures,
Que leur génie restait sans égal par ailleurs.
Que dans ce pays-là ingénieurs et savants,
Artistes et philosophes allaient toujours devant.
Que brandissant leur science ainsi qu’un étendard,
Ils éclairaient le monde, le guidant tel un phare.

Plusieurs guerres sévirent et on vit le déclin
Qui petit à petit aux progrès mit un frein.
Depuis quelques années ce pays de cocagne,
Sombre dans la déprime et des meilleurs s’éloigne.
Mais il est dirigé, et c’est le paradoxe,
Par un roi optimiste au moral en inox.
Plus les chiffres accablants plombent ses statistiques,
Plus son peuple est conscient d’un repli dramatique,
Plus la situation, à tous, semble critique,
Et plus ce grand monarque apparaît euphorique !
Ignorant les feux rouges et doutes ironiques,
Il regarde le ciel et rit des pronostics.

Le roi de ce pays croit en sa bonne étoile,
Que la chance gouverne et toujours se dévoile,
Que toute économie à des cycles est soumise,
Et qu’il suffit d’attendre et ramasser la mise.
Le langage des astres et la voix des planètes,
Dictent la politique et les bonnes recettes.
Les signes du zodiaque, il faudrait ausculter,
Qui serviraient de base à ce qu’on doit penser.
Les bons  événements, ils tomberont du ciel
Et qui ne devront rien à quelque logiciel.
Plutôt que de réformes et de l’austérité,
Il parle « alignement des astres à succès »

En effet il a vu l’effondrement des taux,
La baisse du pétrole et celle de l’euro.
Les miracles sont là que le roi prédisait !
(Sans bien savoir d’ailleurs lesquels arriveraient.)
Plus que jamais il tâte où lui dit l’horoscope,
Et attend, indécis, que le hasard le dope.



C’est dans l’astrologie qu’il voit les solutions,
Quand madame Soleil fait l’administration.
Le roi ne parle plus de dette ou déflation,
Mais de décan, Scorpion, Sagittaire ou bien Lion.
La boule de cristal et le marc de café,
Sont seuls indicateurs auxquels il faut se fier.

Au royaume de Chance on aime la police
Et c’est par Inter-bol qu’on y traque le vice.
Son école à succès, la renommée Chance-pot,
Forme les grands génies qui feront les impôts.
Aux dernières nouvelles en ce pays grandiose,
Des fâcheux disent que bientôt la dette explose.
Mais le roi satisfait montre un tel teint de rose.
Qu’il donne des leçons, se moquant des psychoses.
Il offre au monde entier un visage serein, 
Qu’aucune catastrophe à ce jour n’a atteint.
Ses lignes de la main, il montre fièrement,
Qui prouvent à l’évidence un avenir riant. 

A l’austère rigueur, il répond : « baraka »,
En de doctes discours dignes d’un bon pacha .
Ne croyez pourtant pas que ce grand souverain,
Ne prendrait de décrets que de perlimpinpin ;
Au drapeau national de son glorieux pays
Il veut faire ajouter des symboles hardis :
Le trèfle à quatre feuilles et de muguet le brin,
Un bon fer à cheval, la patte d’un lapin.
Alors, il suffira pour que tout s’améliore,
Que l’hymne national, lui aussi collabore :
 « Allons enfants de la pythie, le jour de veine
Est arrivé. Les hasards plaisants des aubaines …. »

               
                

  
Os Court :
«   La chance s’attrape par les cheveux, mais elle est chauve. » 

      Stendhal















Posts les plus consultés de ce blog

Placebo, faille béante
 LEM 964

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed